Formation sur la satuation… Pour des aveugles

Discussions, expériences, évaluations et objectifs des enseignements en secourisme et soins d'urgence

Modérateur: Marc

Formation sur la satuation… Pour des aveugles

Message non lude Yves Benisty » 07 Juin 2021, 13:58

Bonjour,

Expérience intéressante, aller parler de saturomètre et de saturation à des jeunes aveugles de classe de seconde… J'avais une heure, ils étaient une dizaine.

Habituellement, quand je fais une formation, j'arrive avec une pile de diapositives. Oh, pas que ça me semble indispensable, mais c'est devenu le passage obligé de toute formation. Mais là, je me suis dit que ça n'allait pas le faire…

Je me suis renseigné sur ce qui était enseigné en cours de sciences de la vie et de la Terre. Eh bien, on leur parle du cœur, des poumons, de la petite et de la grande circulation, de l'oxygène… Ça correspond au souvenir que j'en avais. Mais du coup, je suis encore plus surpris que ces notions fassent défaut à un bon nombre d'étudiants en soins infirmiers…

J'ai utilisé principalement deux comparaisons (métaphores, représentations imagées ?). Après avoir rappelé l'existence de gaz dissous dans les liquides (plusieurs exemples possibles, les boissons gazeuses, le dégazage de l'eau que l'on chauffe…), j'ai montré par un rapide calcul que ça ne suffisait pas à assurer les besoins de base de l'organisme en oxygène. J'ai donc évoqué le transport de l'O2 lié à l'Hb, et j'ai comparé le saturomètre avec la mesure du taux d'occupation d'un autocar. L'autocar a 100 places, et elles peuvent toutes être occupées par de l'O2. L'oxymètre de pouls ou saturomètre nous donne le taux d'occupation des autocars.

Au passage, ça permet d'expliquer facilement que la SpO2 ne nous renseigne pas complètement sur le contenu artériel en O2 (CaO2) et sur le transport artériel de l'O2 (TaO2).

J'ai utilisé une autre métaphore, le compte courant et le compte épargne. En effet, si l'O2 dissout représente en situation normale moins de 2 % du CaO2, c'est l'O2 dissout qui est utilisé par les tissus, et c'est en apportant de l'O2 dissout que le sang se charge en O2. En quelque sorte, l'O2 dissout, c'est le compte courant, et l'HbO2 le compte épargne. 0n est payé sur son compte courant, mais comme on est prudent, on reverse l'argent sur le compte épargne. Et au fur et à mesure que l'O2 dissout du compte courant est utilisé, l'HbO2 sort du compte épargne pour renflouer le compte courant.

Pour ne pas avoir à s'en occuper à chaque instant (et dans tous les tissus), on a convenu un accord avec sa banque : la courbe de dissociation de l'Hb.

Pour expliquer les dangers de l'hyperoxémie chez le nouveau-né prématuré, on peut ajouter que le compte épargne a un plafond. Au delà, l'O2 dissout augmente sans qu'on puisse le lier à l'Hb (une fois que toutes les molécules d'Hb sont saturées en O2, la SaO2 est égale à 100 % et elle ne peut plus augmenter). Et ça permet d'expliquer que chez le prématuré, il faut absolument éviter d'avoir une SpO2 à 100 % (si on donne de l'O2), puisque quand la SpO2 est égale à 100 %, on ne connait plus la valeur de la PaO2.
Yves Benisty
 
Messages: 2280
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Formation sur la satuation… Pour des aveugles

Message non lude nicol » 08 Juin 2021, 21:31

Bravo yves pour ce bel exemple de liberté pédagogique. Je reprendrai ces images avec mes plongeurs... ou avec un étudiant ide/iade.

Amitiés .

nicolas
nicol
 
Messages: 62
Inscription: 19 Sep 2013, 19:17
Localisation: Bayonne
Année de diplôme IADE: 2015
Poste occupé actuellement: iade

Re: Formation sur la satuation… Pour des aveugles

Message non lude Yves Benisty » 19 Juin 2021, 14:52

Bonjour

Étant plongeur, je suis intéressé par ce que vous allez apporter aux plongeurs sur ce sujet.

Sauf circonstances particulières (erreur avec du trimix hympoxyque, ou un recycleur), la plongée se déroule plutôt en situation d’hyperoxémie.
Yves Benisty
 
Messages: 2280
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Formation sur la satuation… Pour des aveugles

Message non lude nicol » 20 Juin 2021, 02:11

oui je pensais à ce type de métaphores pour illustrer les loi de transport des gaz à des plongeurs débutants et curieux.
nicol
 
Messages: 62
Inscription: 19 Sep 2013, 19:17
Localisation: Bayonne
Année de diplôme IADE: 2015
Poste occupé actuellement: iade

Re: Formation sur la satuation… Pour des aveugles

Message non lude Yves Benisty » 20 Juin 2021, 20:28

Ah j’apprécie les plongeurs curieux ;-)

On peut ne garder que l’image de l’autocar. Soit une ligne d’autocars qui transporte des passagers O2 pour aller travailler dans les usines (par exemple les muscles). Quand l’autocar Hb arrive à l’arrêt des poumons, des passagers O2 montent à bord. Ils montent d’autant plus facilement qu’il y a des places disponibles, et que la pression qu’ils exercent à l’entrée est importante. Mais même si l’autocar n’est pas plein, certains ne trouvent pas de place assise. Et ils sont les premiers à descendre pour aller bosser, et d’autant plus facilement quand il n’y a pas de passagers pour les gêner aux arrêts.

Quand il n’y a personne aux arrêts, les passagers assis (O2 lié à l’Hb) descendent aussi, en fonction des besoins et de la consommation de travailleurs O2.
Yves Benisty
 
Messages: 2280
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici

Re: Formation sur la satuation… Pour des aveugles

Message non lude Yves Benisty » 21 Juin 2021, 19:12

Pour continuer sur le thème de la plongée, voici un extrait d’un pdf hélas plus disponible. Il est proposé par Jean-Claude Ripoll, ingénieur en aéronautique et instructeur de plongée. Ça a été mon livre de chevet quand je partais en croisière plongée. L’auteur est aujourd’hui décédé et son site n’est plus accessible. Ça s’intitule « Contribution de la physique à la plongée subaquatique ». Extrait.

« Le système circulatoire est en tous points comparable à un restaurant dont la grande circulation serait la salle et la petite circulation les cuisines. Pour moi, client-consommateur, la cuisine se borne à deux portes : la porte A d’où sort le serveur qui me porte les plats, la porte B par laquelle il achemine mes restes et la vaisselle sale. Sur A et B sont écrit « Accès interdit au public ».

Pourtant ce n’est pas par miracle que peut fonctionner correctement une telle salle. Effectivement, les cuisines donnent dans la petite rue de derrière. C’est là que tôt le matin viennent les camions frigorifiques pour remplir les réfrigérateurs en apportant le comburant O2 (le combustible n’est pas abordé dans cette comparaison). C’est là que dans le même temps les camions-bennes viennent collecter le contenu des poubelles : CO2, H2O, les invendus O2 (16 % des 21 % livrés), l’azote, etc. C’est dans les cuisines que fournisseurs et tenancier traitent leurs affaires fructueuses, que les systèmes circulatoire et ventilatoire se relaient. »

(J'ai apporté quelques modifications au texte original, car celui-ci fait référence à un schéma que je ne peux pas reproduire ici).
Yves Benisty
 
Messages: 2280
Inscription: 27 Mar 2004, 16:39
Localisation: ici


Retourner vers Pédagogie / Secourisme / Gestes et Soins d'Urgence

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité